(1911-2000)

Peintre en bâtiment domicilié à Pâturages pendant plus de 50 ans et qui y est décédé, autodidacte d'une érudition littéraire incroyable, il signa de nombreux textes hebdomadaires dans " Le Journal de Mons" et "Le Farceur" sous le pseudonyme de Salmy Gondy. Voilà pour le versant dialectal.

Collaborateur borain avec Constant Malva à la revue franco-belge de littérature ouvrière écrite exclusivement par des ouvriers "Le Musée du Soir" (1955-1968), il évoque ses souvenirs de captivité dans trois ouvrages : "Zucker-Fabriek Scheure ou Les contes de la sucrerie" (1982. 57 p.), " Torgelöw ou Les délices de la Fonderie" (1983. 81 p.) et "Lettre à Lotte. Torgelöw 1940 – Scheune 1945" (1983. 122p.).

COPENAUT Jean-Claude Echevin de la Culture, « Feux Saint-Pierre 2009 “Colfontaine littérature” présenté par Jacques Cordier, historien local et une organisation de l’Echevinat de la Culture.