(1899-1986)

Issu d’une famille de mineurs de Wasmes, il fut lui-même ouvrier de surface jusqu’à l’âge de 22 ans. Fort de son écolage à l’Ecole Professionnelle de Wasmes et autodidacte passionné, il quitte la mine et trouve un emploi aux Syndicats chrétiens. Il y écrivit des articles à tendance sociale qui le propulsèrent au journal « Le Progrès ». C’est le début d’une carrière de journaliste-écrivain ponctuée par de nombreuses brochures et des livres sur le monde du travail, l’histoire de sa commune natale et la langue dialectale comme épicentres. En voici un aperçu :

« Le Grisou » Préface de Fernand Racheneur. Ed. Dupuis. Marcinelle. 230 p. 1938.

« Les mystères de la mine ». Préface de l’auteur. Ed Dupuis. Marcinelle.156p. 1940.

« Glossaire étymologique borain. » Travail ronéoté à compte d’auteur en 1943, réactualisé en 1969, 1979, 1982.

« Le stigmate bleu » sous le pseudonyme de RENAULT. Ed. Durendal. Bruxelles. 1956.

« Un grand nombre d’études historiques sur Wasmes réunies en un volume « Wasmes au fil du Temps » Ed. Centre culturel Wasmes-Notre-Dame et Centre Histoire Archéologie de Saint-Ghislain. 263 p. 1981.

COPENAUT Jean-Claude Echevin de la Culture, « Feux Saint-Pierre 2009 “Colfontaine littérature” présenté par Jacques Cordier, historien local et une organisation de l’Echevinat de la Culture.