Le sabbat des sorcières...Warquignies.    Deuxième samedi d'Octobre

 

19715441_10209273176300374_579473485031046773_o

 

Warquignies, village des sorcières ?

Le premier sabbat eut lieu en 1977, à cette époque le sabbat était considéré comme une soirée « satanesque » et en 1987, il n'y eut plus de sabbat.

Sous l'impulsion de MM Patrick Piérart et Alain Boehm le groupe se reforma en 1988.
Ils occupèrent les locaux de Baille Cariotte par autorisation Mr Georges Larcin, chef.

Le sabbat allait alors se construire petit à petit, prenant de l'ampleur, parachevant ses groupes, ses animateurs, ses groupes de petites sorcières mais aussi les cortèges, déambulant dans les rues de la cité avec des arrêts deci-delà, pour exécuter quelques danses appropriées.

 

14724586_10209251328234186_4817246583231285321_n

 

Les pattes du coq, l'apéritif « à la bave de sorcière » ! Et tout cela allait meubler de plus en plus une longue soirée, se terminant sur le petit monticule jouxtant l'école et où se déroula le jugement de Marie-Rose.

Pour marquer l'histoire, il est nécessaire également de savoir qu'au début, ce sabbat  se déroulait  le deuxième week-end de septembre, mais depuis quelques années, afin de mieux  coordonner les danses avec les répétitions il est désormais organisé le deuxième Week-end d'Octobre.

Listes des animateurs de rues: le « G. Théâtre » de Saint-Ghislain pour le jugement, le Cercle Equestre avec Jérôme Onraet, des chars décorés aussi par des cafetiers, des musiciens bénévoles, le groupe « Boriano », le groupe de danse folkloriques de Jocelyne Biefnot, sans oublier la véritable fanfare du sabbat !

DEGOUYS Jacques – Qui était «  Marie Boulette » ? Colfontaineries L'affaire des boulettes de Wasmes, Belgique, pp 130 à 131.