Wasmes, 1874 - Bruxelles, 1957

C’est à Wasmes que naquit l’excellent auteur patoisant Léon Attenelle.

En 1874, Léon Attenelle vit le jour ausein d’une famille aisée et très jeune, il s’intéressa déjà au théâtre. On était loin de penser qu’il allait devenir une figure de proue de l’art dramatiquedevenant par ailleurs acteur de la troupe Bosquétia et du Cercle de l'Emulation de l'Harmonie à Frameries.

Lorsque Léon Attenelle devint adolescent, il effectua des progrès rapides et il n’avait pas 20 ans qu’il fit partie d’une troupe en tant que comédien débutant.

Il se retrouva en France dans une région minière tout comme son Borinage natal. C'est ce qu'il l'incita à écrire diverses oeuvres sur la vie des mineurs. Quelques années plus tard, il revint au Borinage et travaille à Mons et à Bruxelles ensuite et fut comédien.

Son activité se déploya dans divers cercles bruxellois et il assura la Vice Présidence du Cercle Royal Borain de Bruxelles.

M. Gustave Mengal qui a bien connu Léon Attenelle nous parlait de lui en ces termes :

« Léon Attenelle a écrit pour divers journaux patoisants et notamment le Farceur. On se souvient de son drame en trois actes intitulé « Toinette » qui était une adaptation de l’Arlésienne. Mais on a aussi souvent joué sa pièce en un acte fort plaisante : « Ménage Borain ».

Léon Attenelle fut un collaborateur apprécié à l'association des Galas du Folklore Wallon

Mieux encore, il assura avec Charles Navez la direction  du Théâtre Royal de Mons pendant toute une saison.

Au Borinage, il a démontré son dynamisme au sein de la Société Royale de l’Emulation de Frameries en amenant ce cercle dramatique vers les plus hautes destinées.

Un poème de Léon Attenelle est resté cher au coeur des Borains : "A l'Etoile du Mineur".

C’est à Bruxelles que Léon Attenelle est décédé au moi de mai 1957.

 

André Auquier. 1994. Le Borinage en héritage. Coll. "Notre passé". Wasmes : Imprimerie "Créaprint" p. 161-162